La location de courte durée est désormais taxée 3 € par nuit et par chambre. Décryptage de la situation avant et après la taxe AirBnB à Bruxelles.

Savez-vous qu’à l’origine, la taxe de séjour couvrait les frais de sécurité, d’aide médicale d’urgence, de propreté et l’impact sur les transports en commun engendrés par la présence de touristes?

Taxe AirBnB à Bruxelles: uniformiser la fiscalité hôtelière

Après la réforme de la fiscalité immobilière, place à la réforme de la fiscalité hôtelière! 2017 sera une année de gros changements pour les hôtes AirBnB à Bruxelles (et en Wallonie)! Dès le mois de février, tous les hébergements touristiques de la capitale, y compris les 6 000 AirBnB, seront soumis à une taxe régionale sur l’hébergement touristique. Celle-ci sera identique dans toute la Région de Bruxelles-Capitale:

  •  3 € par nuit et par chambre louée pour les hébergements touristiques à domicile (hébergement de moins de 5 chambres où vit l’hôte) et les campings.
  • 4 € par nuit et par chambre louée pour les autres.

Attention, ce montant est compté par chambre! Si vous louez votre maison de 3 chambres sur AirBnB, vous serez taxé 9 € par nuit.

2_taxe-airbnb-a-bruxelles

Surtout une bonne nouvelle pour les hôtels…

Cette taxe régionale permet d’uniformiser la taxation des hébergements touristiques dans la capitale. Jusqu’à présent, la situation était très inéquitable…

  • Les hôtes AirBnB n’étaient pas du tout soumis à la taxe de séjour.
  • Dans certaines communes bruxelloises, la taxe de séjour était calculée de manière annuelle sur base du nombre de chambres de l’établissement. Dans d’autres, elle était perçue sur base des jours où les chambres étaient occupées.

Le montant de la taxe variait selon la commune et le nombre d’étoiles de l’établissement.

Une déclaration allégée: pour mieux faire passer la pilule?

Vous l’aurez compris, le malheur des uns fait aussi le bonheur des autres… Pour ne pas enfoncer plus profondément le couteau dans la plaie des propriétaires louant une chambre de leur habitation sur AirBnB, la procédure de déclaration des nuitées ne devrait pas être trop complexe. Chaque mois, vous devrez encoder le nombre de nuitées durant lesquelles votre bien a été loué. C’est la Région qui calculera le montant de la taxe réclamée.

Louer avec AirBnB reste un bon moyen d’arrondir vos fins de mois. Alternative intéressante: louer votre appartement meublé (ou non) sur Homelog!